Où sont les contrôleurs ?

On a constaté au niveau des 28 communes de la wilaya d’Aïn Témouchent que la majorité des commerçants expose leur marchandise en plein soleil, surtout en cette période de canicule, faisant fi des règles élémentaires d’hygiène On peut trouver le pain, l’eau minérale, le lait, les boissons gazeuses, le poisson et autres. Une situation qui dénote de l’absence des services chargés de contrôler et réprimander de tels comportements. Et bien sûr, ce sont les consommateurs, les plus exposés, qui vont pâtir de cette situation irresponsable. Faut-il attendre qu’il y ait mort pour que les services concernés se mettent en branle de combat, en cherchant le responsable du drame. Ne dit-on pas qu’il faut mieux prévenir que guérir? Savez-vous que les soins d’un cas de fièvre aphteuse reviennent à l’Etat plus de 12 millions de cts alors qu’une intoxication alimentaire coûte 3 millions de cts. Avec plus de respect envers une personne, puis envers la loi, nous pouvons éviter des drames et des dépenses d’argent.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. tmch dit :

    Garfeild est devenu trop obèse alors les souris peuvent danser La population peut s’intoxiquer, il n’en a rien à cirer

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman