Elèves et enseignants récompensés

Le lycée Maliha Hamidou a été encore une fois choisi pour abriter la traditionnelle cérémonie de remise des prix, autant pour les commodités qu’il offre que pour ses résultats tout juste moyens obtenus au bac. Rehaussée par la présence du wali et des autorités civiles et militaires, la réunion festive, qui a bénéficié d’un service impeccable, a, comme à l’accoutumée et par la grâce de l’animateur attitré de la wilaya, connu des hauts et des bas. Une ambiance assez coincée au demeurant que ni le laborieux orchestre de la Maison des jeunes ni le style redondant et dithyrambique du présentateur vedette n’ont pu sauver de la monotonie. Un peu d’humour, de rire et des spectacles auraient certainement imprégné à l’événement une chaleur plus expressive. Continuer la lecture de « Elèves et enseignants récompensés »

Des LSP et des équipements publics y sont prévus

Depuis sa création dans le cadre de la reconstruction de la ville d’Ain Temouchent sinistrée en 1999, la nouvelle ville Akid Othmane ne cesse de s’agrandir. Des terres agricoles sont déviées de leur vocation agricole pour servir d’assiettes de terrain pour l’érection de programmes de logements et autres équipements publics. Tel est le cas de l’exploitation agricole N°6, dénommée Belhadef Abdelkader. En vertu de la loi N°3 du décret exécutif 313/03 du 16/09/2003, une superficie d’environ 30.000m² est affectée pour les projets de construction de logements de divers programmes: LSL (980 unités), LSP (84 unités), FNPOS (152 unités) sur une superficie totale de 62.000 m² et le reste pour les équipements publics. Ce programme a été approuvé par les élus de l’APW d’Ain Temouchent sans que ces derniers ne prennent en considération le cas des habitants de la ferme située au centre de l’exploitation agricole. Continuer la lecture de « Des LSP et des équipements publics y sont prévus »

2,5 ha de cultures irriguées à l’eau usée

La période des grandes chaleurs traîne avec elle des lots de problèmes de différentes natures qu’il faut prévenir bien avant et qu’il faut gérer quand ils apparaissent. Ceux ayant des répercussions directes sur l’environnement, l’hygiène et la santé publique sont grévés du sceau caractéristique de l’urgence eu égard aux risques qu’ils peuvent générer notamment en matière de maladies à transmission hydrique (MTH), qui sont aussi des pathologies à déclaration obligatoire connues sous l’abréviation M.D.O. Dans ce cadre précis, le comité de wilaya de lutte contre les MTH et les bureaux d’hygiène communaux et intercommunaux (BHC) et (BHI) ont élaboré des programmes de contrôle et de suivi de plusieurs secteurs d’activité à caractère commercial environnemental, sanitaire et alimentaire. Les cultures maraîchères, les fruits et légumes, les produits de large consommation facilement altérables constituent les champs d’action des différents organismes habilités à faire des contrôles. Continuer la lecture de « 2,5 ha de cultures irriguées à l’eau usée »

17 bacheliers avec mention très bien seront primés

Le lycée Maliha Hamidou d’Aïn Témouchent abritera, mercredi soir, les cérémonies de la clôture de l’année scolaire et de la distribution des prix pour 17 bacheliers ayant obtenu des moyennes de 15/20. Il est à noter que la wilaya d’Aïn Témouchent a obtenu un taux de réussite au baccalauréat de 59,15 %, l’année écoulée ce seuil était de 54,20 %. «En somme, 1.969 candidats ont décroché leur diplôme sur un effectif de 3.329 ayant composé parmi 3.363 inscrits initialement» a révélé M. Megani Mohamed, attaché de presse de la wilaya d’Aïn Témouchent. Une grande soirée musicale sera consacrée aux invités dont les parents des élèves qui seront distingués par M. Bouderbali Mohamed, wali de la wilaya d’Aïn Témouchent. Continuer la lecture de « 17 bacheliers avec mention très bien seront primés »

Le calvaire des femmes enceintes

Encore une fois, le problème des évacuations des femmes sur le poin d’accoucher, des maternités d’Aïn Témouchent vers celles des wilayas de Tlemcen et d’Oran, a été soulevé par plusieurs élus de l’APW. L’un d’eux a longuement commenté l’accident tragique survenu depuis peu pendant l’évacuation d’une jeune fille enceinte de l’hôpital de Béni Saf vers le CHU de Tlemcen, un accident qui a coûté la vie à tous les membres de la famille et la patiente. Le wali de la wilaya d’Aïn Témouchent, très sensible aux propos tenus par ces mêmes élus, a dit: «Réellement, il y a un manque de cadres, nous avons adressé des correspondances à ce propos au ministère de la Santé, nous allons insister encore une fois et je m’engage à prendre en charge ce problème». Continuer la lecture de « Le calvaire des femmes enceintes »