Produire mille tonnes/an de produits aquacoles

Une projection de production de mille tonnes par an de produits aquacoles est réalisable, dans une première étape, à Aïn Témouchent. C’est ce qu’a affirmé, dimanche, le directeur de wilaya de la Pêche et des Ressources halieutiques (DPRH), M. Taberkoukt Djamel. La wilaya, qui recense environ six millions de mètres cubes d’eau au niveau de ses retenues collinaires et bassins d’irrigation agricole, «peut facilement atteindre cet objectif », a estimé M. Taberkoukt. Se basant sur l’exploitation de cinq de ces six millions de m³, et à raison de l’ensemencement d’un alevin par m³ d’eau, cette production d’un poisson d’eau douce de 200 grammes de taille marchande pourrait être concrétisée sans difficulté, a-t-il signalé.
Intervenant à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’alimentation, le DPRH a indiqué que cette production viendrait renforcer les plus de 21.000 tonnes de produits de la mer pêchés annuellement et assurer l’autosuffisance alimentaire de la wilaya. «La sensibilisation des consommateurs sur ces produits d’eau douce, aux valeurs nutritives identiques que ceux de la mer, ne doit pas être négligée», a-t-il exhorté. La wilaya d’Aïn Témouchent a lancé, cette année, en collaboration avec le Centre national de recherche et de développement de la pêche et de l’aquaculture (CNRDPA), une opération pilote portant sur l’ensemencement et l’alevinage des bassins d’irrigation agricole. Cette expérience a donné de très bons résultats grâce à la sensibilisation des agriculteurs, a-t-il rappelé. Son impact est positif, non seulement pour la production halieutique mais aussi pour la production agricole irriguée à partir d’eaux riches en nutriments (engrais naturels).
«Une production Bio», a-t-il soutenu. L’utilisation des eaux épurées pour l’irrigation des espèces arboricoles rustiques a été également prônée par le représentant de la direction de l’Hydraulique, qui a rappelé que la wilaya dotera, d’ici 2014, toutes ses communes en stations d’épuration. «Celles-ci pourront irriguer une superficie de 2.500 ha», a-t-il signalé. Cette action contribuera, a indiqué pour sa part le directeur des Services agricoles, à l’intensification de l’oléiculture aux alentours des stations de lagunage de la wilaya. Une superficie de 700 ha, dont 130 ha autour des stations de lagunage, a été reboisée en oliviers, durant les deux dernières campagnes (2007 à 2009), a rappelé à son tour le conservateur des Forêts.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman