Quatre gares routières urbaines prévues

Quatre gares routières urbaines sont programmées à la réalisation dans la wilaya d’Aïn-Témouchent dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014.Ces infrastructures seront construites au chef-lieu de la wilaya, Beni-Saf, El-Amria et Chaabet El L’ham, a précisé le directeur des transports de cette wilaya signalant que la gare urbaine, initialement prévue à El Malah, a été délocalisée à Chaabet El-L’ham, qui est dépourvue de ce genre d’infrastructures. Le programme prévoit, en outre, l’étude et la réalisation d’une autre gare routière à Hammam Bouhadjar dotée de toutes les commodités. Initialement prévu à Beni Saf, ce projet a été également délocalisé, a-t-on ajouté, en raison de la disponibilité, au niveau de la ville côtière, d’une gare ferroviaire faisant office, en même temps, de gare routière répondant aux besoins des habitants. Deux autres projets porteront sur la réalisation de deux centres d’enseignement et d’examen de conduite prévus à Aïn-Témouchent et Beni Saf, ainsi que la révision du plan de circulation au chef-lieu de wilaya. L’actuel plan est devenu désuet suite à l’expansion urbaine à Aïn-Témouchent.
L’électrification d’un réseau de 215 km de lignes de chemin de fer dont 145 km nouvelles figure dans l’agenda des autorités de la wilaya de Aïn-Témouchent qui s’apprête s’apprête à réceptionner sa nouvelle gare routière au chef-lieu. Confiés à l’Agence nationale d’études, de suivi et de réalisation d’infrastructures ferroviaires (ANESRIF), ces projets concernent le projet de réalisation de la nouvelle ligne électrifiée reliant Aïn -Témouchent à Sidi Bel-Abbès sur une distance de 60 km et pour une exploitation à 160 km/h.
La seconde étude porte sur la liaison Ghazaouet-Beni Saf (85 km) pour une vitesse de 220 km/h. Le réseau actuel reliant, sur 70 km, Es Senia (Oran) à Aïn -Témouchent, sera également électrifié, a-t-on indiqué. Parallèlement au renforcement du réseau ferroviaire de la wilaya, le directeur des transports fait état du lancement prochainement de deux projets portant respectivement sur renouvellement des voies et ballast sur 55 km de la ligne ferroviaire Es Senia-Aïn- Témouchent et sur des travaux de modernisation et d’installation de signalisations sur la ligne reliant Es Senia, Aïn -Témouchent et Beni Saf.
Dans le domaine du renforcement du transport urbain, la ville de Beni Saf a bénéficié d’un projet de téléphérique. La wilaya d’Aïn-Témouchent exploite 14 des 18 lignes urbaines ouvertes par le biais de 60 véhicules totalisant 2.403 places (17,3 pour cent). Pour les lignes rurales, 37 véhicules totalisant 668 places, assurent sept destinations ouvertes, soit un taux de 4,8 pc. Le transport par taxi n’est pas mieux loti, puisque sur 1.575 licences attribuées, seules 808 sont réellement exploitées, soit un taux de 51 pour cent.

Source : EL-Moujahid

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman