Les souscripteurs de logements FNPOS

logementsLe conseil d’administration du Fonds national de péréquation des oeuvres sociales (FNPOS) au niveau national a, selon les propos tenus par M. Bensaada Boucif, président de la commission de la wilaya d’Aïn Témouchent chargée de la distribution des logements, décidé d’affecter les 250 unités aux souscripteurs retenus appelés à verser la totalité estimée à 500.000 DA pour les logements de type F3 et 700.000 DA pour les logements de type F4. En somme, le prix du mètre carré a été évalué à 21.000 DA d’après M. Bensaada Boucif qui s’est entretenu, avant-hier samedi, avec le directeur régional du FNPOS sis à Oran. Le président de la commission de la wilaya d’Aïn Témouchent, acculé par de nombreuses doléances parvenant de souscripteurs (fonctionnaires), estime que la décision prise par le conseil d’administration du FNPOS n’arrange pas les souscripteurs qui s’avèrent malheureusement dans l’incapacité de payer rubis sur l’ongle la part qui leur revient sur la base de 21.000 DA/m². M. Bensaada devait rendre compte de sa mission aux responsables concernés de la wilaya.
Constatant exagérée la décision prise par le conseil d’administration du FNPOS, des souscripteurs se disent forcés à se désister dans de telles conditions, note notre interlocuteur. Des souscripteurs contestent le fait que la direction du FNPOS a estimé le prix du mètre carré à 21.000 DA, un coût actualisé alors qu’il fallait pratiquer les prix d’avant la date de réception des logements (100 en 2002 et 150 en 2005).
Pourquoi donc endosser les frais supplémentaires générés par plusieurs facteurs et aléas depuis la réception à ce jour, s’interrogent des observations qui n’excluent pas l’existence de dégradations. La consistance du programme FNPOS comprend 462 logements dont 212 unités ne sont pas achevées à ce jour. On cite notamment 152 logements à l’arrêt depuis le 24/09/2007 à Aïn Témouchent avec un taux d’avancement de 85% et 60 autres à El-Amria avec un taux d’avancement de 40%.
Selon nos sources d’information, ce sont les entreprises qui ont décidé de s’arrêter parce que les cadres étaient cédés sans ouvrants, un obstacle ayant empêché les promoteurs à terminer les seconds oeuvres. A signaler que les VRD n’ont pas été lancées. Par ailleurs, la direction du FNPOS a décidé également de résilier unilatéralement le marché avec le promoteur chargé de la construction du programme. La résiliation a eu lieu le 19/09/2007. Cependant, étant donné qu’une entreprise détentrice du marché portant fourniture des cadres et ouvrants a eu des difficultés pour honorer ses contrats, la direction du FNPOS vient de lancer un appel d’offres national pour la menuiserie des blocs restants. Les frais du promoteur et de gardiennage durant les trois dernières années s’élèvent à 15.371.804 DA. Le FNPOS a ses problèmes et ses raisons pour décider de la sorte car il est comptable de la situation vis-à-vis des pouvoirs publics mais les souscripteurs ne doivent pas être pris en otage et payer les pots cassés en dernier lieu. Les ministres de l’Habitat et de l’Urbanisme et du Travail et de l’Emploi lors de leur passage respectif à Aïn Témouchent en septembre et octobre 2007 ont été informés de la situation du programme FNPOS et des problèmes posés. Il est dans leur pouvoir d’agir en conséquence pour soulager les souscripteurs dans une situation de consternation et non des moindres.

Source: le Quotidien-Oran

3 Comments

  1. MOULOUD dit :

    OU EST LA DISTRIBUTION LOGEMENT FNPOS D4ORAN ANNEE 2001

    Répondre
  2. MOHAMED dit :

    SVP numéro fax FNPOS ORAN

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman