Un quota de 25.313 logements de 1999 à 2009

Le directeur du logement et des équipements publics vient dans un point de presse de dresser un état des lieux du secteur de l’habitat. Les statistiques livrées sont on ne peut plus impressionnantes. En l’espace de dix ans en tenant compte de la projection 2009, le parc de logements tous types confondus s’est enrichi de 25.313 logements. Un boom de la construction dû essentiellement aux besoins urgents engendrés par le séisme qui a ébranlé la localité d’Aïn Témouchent durant l’hiver 1999. Près de 10.000 personnes ont été relogées notamment au niveau de la nouvelle ville…
Au lendemain du tremblement de terre on dénombrait 5.000 familles sans abri et 3.470 constructions endommagées. Le chef-lieu de wilaya la plus gravement atteint a bénéficié de près de 4.000 logements, résorbant ainsi une importante partie de la demande exprimée avant le tragique événement. Depuis, l’effort pas n’a cessé de se poursuivre. Le 1er plan quinquennal 1990-2004 a dégagé pour la wilaya, 8.815 unités dont 4.400 logements sociaux locatifs, 1.515 LSP, 2.600 logements ruraux et 220 logements promotionnels. Ce programme a été entièrement achevé à l’exception de 26 logements ruraux dont la réception est prévue à la fin décembre. Pour ce qui concerne le plan 2005-2009 un quota de 11.500 logements est venu renforcer le parc existant, soit 2.000 logements sociaux, 3.000 logements ruraux et 6.500 LSP.
Les projets inscrits hors quinquennal en 2008 ciblent plutôt les zones où les déficits s’avèrent alarmants. Outre les 110 logements affectés au profit de la DGSN, les APC vont pouvoir alléger la demande en matière de logement rural, puisque 500 nouveaux logements de ce type démarreront au cours de l’année 2009. Par ailleurs, dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire, une tranche de 2.300 logements inscrite sur trois années (2006/2007 et 2008) sera définitivement close durant 2009. Il convient également de relever au titre du programme complémentaire l’implication de la CNEP/IMMO et de l’agence foncière qui ont pris en charge 488 logements promotionnels. Une formule que AADL va lancer au niveau de la wilaya à travers un programme réparti en trois projets. Le 1er de 91 villas individuelles, le second de 80 logements en semi-collectif et le troisième en phase d’étude englobant 740 logements collectifs. Le site choisi pour abriter ces projets se situe aux environs du «Petit bois» dans le périmètre du Haï Moulay Mustapha. La CNEP/Immo pour sa part a dégagé un quota de 1.600 logements dans le cadre du programme national de location/vente qui totalise 65.000 logements.
Le nombre de logements inscrit en appoint aux deux plans quinquennaux au cours du 2ème semestre 2008, atteint donc 4.998 unités. Au plan des réalisations, les 2.000 logement sociaux locatifs du 2ème plan (2005-2009) connaissent un taux d’avancement estimé à 50%, soit 1.073 logements achevés et 927 en cours. Le RHP (résorption de l’habitat précaire) intéressera les locatifs d’Aïn Témouchent, Terga, El Malah, Hassi El Ghella principalement. Pour ce qui est des 6.500 LSP, 4.353 sont en cours de construction. L’habitat rural enregistre de son côté quelque retard en raison notamment de contentieux juridiques liés à la nature des terrains. Le PEC (programme en cours) indique 1.262 logements ruraux en chantier. Déduction faite, ce sont donc 1.738 logements qui, de 2005 à 2008, ont fait l’objet d’affectation. La majorité des programmes promotionnels selon les chiffres annoncés sont lancés. Les promoteurs CNEP/IMMO, MPI ou AADL les mettront à la disposition des souscripteurs avant la fin de l’année 2009.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman