Une autre histoire de couffins

Des nécessiteux de la wilaya de Aïn Témouchent se demandent pourquoi la distribution du couffin du ramadhan tarde à s’effectuer alors qu’elle devait l’être les deux ou trois premiers jours du début du mois du carême ! Cette année, le nombre de nécessiteux listés s’élève à 11.600, issus des 28 communes de la wilaya. L’an dernier, l’effectif dépassait les 20.000 nécessiteux. La revue à la baisse a été faite après assainissement des listes au niveau local. Des maires, contactés mardi dernier, avouent ne pas pouvoir distribuer les couffins car la demande est de loin supérieure à l’offre. «Ce n’est pas comme il y a quelques années, où l’on pouvait distinguer les gens. Aujourd’hui, toute la population est dans le besoin», nous dit le maire de Ouled El-Kihal.
Son homologue de Aïn Larbâa, qui avait l’habitude d’ouvrir un «resto» pendant le ramadhan, éprouve les mêmes difficultés et déclare que le quota qui lui a été alloué est peu en rapport avec la demande exprimée. Idem pour le P/APC de Hammam Bouhadjar, qui a ouvert un restaurant pour 50 familles, soit 200 personnes environ, mais qui temporise en espérant recevoir un quota supplémentaire pour commencer la distribution des couffins. Ce dernier songe à fournir le complément de couffins sur le budget communal.

Source : Quotidien-Oran

One Comment

  1. ahmed dit :

    11600 de necessitteux . c’est de la rigolade.on est loin de la realite. le chiffre exact pour la wilaya est de80000 necessitteux.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman