Une production estimée à plus de 300.000 quintaux

raisinLe directeur des services agricoles (DSA) de la wilaya d’Aïn Témouchent, qui est sorti sur le terrain, accompagné du président de la Chambre d’Agriculture, est revenu satisfait de sa tournée, qui l’a mené dans toutes les communes viticoles de la région, où selon les prévisions, on s’attend à une récolte de plus de 300.000 quintaux à l’issue de la prochaine campagne des vendanges. Les deux représentants de l’agriculture ont en effet été favorablement impressionnés par le travail effectué par nos viticulteurs, chose qui n’a jamais été vu auparavant, croit-on savoir, du moins depuis l’Indépendance à ce jour. Pour une fois, les traitements de la vigne se font régulièrement, ce qui fait qu’à ce jour, aucune maladie n’a été signalée, contrairement à l’année passée, où en raison de ces maladies la production n’a pas dépassé les 200.000 quintaux.
Selon ces responsables, cette campagne a été préparée depuis bien longtemps, et cela, grâce à une collaboration étroite entre les viticulteurs et les opérateurs, puisque les frais de traitement des vignobles très coûteux au demeurant, ont été financés en grande partie par ces derniers. Ce faisant, plus de 60% des viticulteurs ont été fidélisés par convention avec un transformateur de la région. C’est ainsi que plus de 2.000 viticulteurs mis sous contrat, ont reçu des avances pour le traitement de la vigne, ce qui les laisse espérer pour cette année, une production qui devrait dépasser les 300.000 quintaux, toujours selon les mêmes sources. A signaler que certaines caves font l’objet de travaux de rénovation, dans la perspective de la prise en charge des livraisons à venir, au cours desquelles le raisin sera payé en fonction de sa qualité, primordiale pour faire du bon vin et pour avoir des chances de faire face à une rude concurrence dans le domaine.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman